6 étapes pour être plus créatif au quotidien en tant qu'entrepreneur ✍️

Dernière mise à jour : 17 janv.

Être créatif, on s’imagine que c’est difficile, que ça ne vient pas naturellement, qu’on n’est pas fait pour ça. Mais, est-ce qu’on a vraiment essayé ?


En tant qu’entrepreneurs, travailleurs autonomes ou solopreneurs, nous sommes régulièrement pris par nos obligations quotidiennes puisque nous sommes souvent seuls à effectuer presque toutes les tâches de l’entreprise.


Avec l'expérience, on apprend qu'il est important de se réserver du temps pour avoir une vision plus large de nos activités et ainsi trouver de nouvelles avenues, des façons de faire différentes et finalement se démarquer de la concurrence. Pour moi, me sortir de mes tâches journalières rime avec faire travailler mon cerveau autrement. Je me suis donc donné l'année dernière, le défi de développer mon imagination. Je vous le dis, c’est très excitant !


Pour ouvrir mon esprit, j’ai débuté la lecture du livre Laissez courir les éléphants de David Usher. Son processus de création est très original! Le livre mérite vraiment d’être lu au complet, mais voici ce que j'en ai retenu de plus intéressant.


1- Planifier du temps pour la créativité


Pour acquérir ou découvrir un talent, il faut y mettre du temps. David Usher nous propose de réserver à chaque jour, une période pour l’écriture d’environ 30 minutes. Il nous donne suggère d’essayer plusieurs heures différentes dans la journée et d’accorder à chaque période une note sur 10 pour découvrir à quel moment notre créativité est la meilleure. On a soi-même une petite idée de quand on est le plus performant mais c’est quand même intéressant de faire l’exercice et de vérifier si notre hypothèse est bonne.


2- Se lancer dans le vide

Au début, j’étais assez intimidé. J’avais la sensation que je devais avoir absolument un objectif et arriver à un but dans mon exercice d’écriture. En en parlant à mon entourage, quelqu’un m’a posé la question: « Et pourquoi devrait-il y avoir un but ? Ne peux-tu pas tout simplement le faire pour le plaisir »?  Penser de cette façon m’a fait un bien fou et m’a enlevé toute la pression. Si, sur le moment, on a l’impression que l’exercice d’écriture n'a aucune utilité, on réalise finalement que ça sert quand même à quelque chose sans qu’on s’en rende compte. Alors lancez-vous dans le vide et commencez l’exercice! Vous verrez bien où ça vous mène.


3- Éviter de se juger pour être plus productif


Le syndrome de la page blanche est réel, mais plus on essaie d’écrire sans se mettre de pression, plus on parvient à un résultat. Quelques fois j’écrivais 10 pages et d’autres fois 2 pages et dans les deux cas c’était parfait ainsi. Il y a simplement des jours où je n’avais pas d’inspiration. Les créatifs n’écrivent pas tous des chefs-d’œuvre en un seul essai et ce n'est pas toutes les graines plantées qui poussent. Ça prend du temps, de la pratique, de la patience et surtout de l'indulgence. À force d’essayer et de persévérer, on devient plus productif et nos idées se clarifient. Laissez-vous donc aller et ne vous jugez pas. Vivez l’écriture comme une expérience enrichissante tout simplement.


4- Se créer une banque d’inspiration


Pour créer de nouvelles idées, il est intéressant de diversifier nos sources d’inspiration et ainsi créer l’étincelle qui nous permettra d’aller plus loin et d’explorer de nouvelles avenues. Internet est sans contredit une source d’information infinie. On peut en tirer le meilleur en se créant une base de noms qui produisent du contenu inspirant dans des domaines en lien ou non avec notre activité principale. En revisitant régulièrement ces sites Internet ou ces blogues, on peut rendre notre créativité plus dynamique et élargir nos horizons.


David Usher propose de débuter par un diagramme avec un sujet en particulier qu’on aimerait approfondir. J’ai moi-même étudié en marketing, c’est donc un sujet qui m’intéresse et que j'ai inscrit au centre de mon diagramme. J’ai ainsi créé un diagramme avec des bulles en commençant par le publiciste Seth Godin. J’y ai ajouté le nom de Michelle Blanc et d’autres noms par la suite. Je me suis aussi inscrite à différents blogues et infolettres et je prends 15 minutes par jour pour consulter ces divers sites et articles. Par la suite, je prends des notes dans un cahier pour planifier de lire l’article plus tard ou parce que j’ai eu une idée nouvelle suite à mes lectures. L’important, selon moi, est de ne pas être trop exigeant envers soi-même. Certains jours, je ne trouve rien de particulièrement intéressant ou je n’ai pas la tête à ça, alors je passe. Il y aura bien d’autres journées et d'autres sujets qui attireront mon attention avec toute l’information que nous recevons quotidiennement.

Aussi, j’ai pris l’habitude de faire un ménage de temps en temps dans ma boîte de réception des infolettres que je ne lis pas ou que je trouve moins intéressantes. Je garde les plus pertinentes et ça me permet d’être plus efficace lors de ma lecture et de me sentir moins embourbée. Ça permet aussi de donner de l'espace à des nouveaux venus.


5- Faciliter la prise de note de vos idées et les filtrer


Trouvez la meilleure façon pour vous de noter vos idées au moment où elles arrivent: un cahier, un calepin, un bloc-notes, votre téléphone, etc. Il n’y a rien de plus fâchant que d’avoir une bonne idée et finalement de l’oublier. Cette idée ne sert plus à rien si elle vous reste sur le bout de la langue! Alors, mettez les outils en place pour rassembler toutes vos notes et vos informations au même endroit et y avoir accès rapidement quand la possible idée fabuleuse arrivera !

Par la suite, parmi toutes les notes que vous avez prises, filtrez les idées. Elles ne seront pas toutes des idées de génie, mais c’est normal. Sur 10 idées, il y en aura peut-être une qui sera très bonne, peut-être aucune. À la fin de chaque semaine ou chaque mois, relisez vos notes et vos idées et conservez seulement celles qui semblent avoir du potentiel. J’ai constaté que c’était quand même plus facile de filtrer le tout lorsque j’avais un objectif ou un projet précis en tête. Donc, dans mon cas, il s’agissait de trouver de nouvelles idées pour mon blogue. J’inscris donc toutes les idées retenues et je choisis par la suite ce qui m’inspire ou ce que j’aimerais approfondir comme sujet pour ma connaissance personnelle.

Je suis honnête avec vous, le processus n’est pas tout le temps facile. Être constante est un défi pour moi, mais j’aime quand même vraiment ces exercices de créativité.

Il semblerait que le processus de filtrer les idées devient de plus en plus facile avec le temps, j’ai hâte de voir si c’est vrai !


6- Se mettre en action


La dernière étape est de se mettre en action, c’est-à-dire de donner forme à ses idées. Oui, c’est super de le faire pour le plaisir au début, mais j’aime bien quand ça donne des résultats concrets. Une fois qu’on a choisi l’idée avec le plus de potentiel, on travaille sur un projet pour le développer, le peaufiner, demander l’avis d’autres personnes et enfin le lancer. Divisez le projet en sections et ensuite en tâches concrètes pour sentir que vous avancez et garder la motivation. Cela permet aussi de voir le projet moins gros que ça ne l’est en réalité. Vous pouvez lire l’article 6 trucs pour mieux s’organiser et devenir un entrepreneur content pour vous aider à vous structurer.


Évidemment, la mise en action doit être présente partout dans le processus, mais la finale est la plus cruciale pour le sentiment de réussite.... et surtout avoir envie de continuer.

Est-ce que nous vous avons donné le goût de l’essayer d’ici la fin de l’année ? Laissez-nous savoir ci-dessous vos inspirations ou les thèmes qui vous animent.

Bonne création ! ❤️


Catherine Desjardins,

Centre d'affaires Nobert





22 vues0 commentaire